18 octobre 1996, il est 23h00, la France passe à la numérotation téléphonique à 10 chiffres ; France Telecom avec l’explosion du fax et du téléphone mobile fait évoluer les numéros.

Les numéros de lignes fixes issus du plan de 1985 (cf. ci-dessous) ajoute un préfixe de 2 chiffres : un 0 suivi d’un indicatif de zone territoriale (1 à 5). Les numéros mobiles intègre un 0 avant le 6.
Le 08 00 remplace le 05 pour les numéros gratuits (numéros verts)
Le 08 01 remplace le 36 pour les numéros de services payants (numéros Azur)
Le 08 est mis devant le 36 pour les services types Audiotel ou Télétel.
Le 10 devient le 36 10, l’annuaire (11) passe en 36 11.

Numérotation à 10 chiffres : France 01 (23:00) / 19/10/1996

retrouver ce média sur www.ina.fr

La tonalité d’acheminement qui suivait la composition du numéro disparaît et les appels aboutissent en moyenne en 3 secondes.
Pour appeler l’étranger depuis la France, le 19 est remplacé par un 00 comme en Europe.

Au début du réseau téléphonique les lignes étaient référencées de manière alphanumérique ; Fernand Raynaud en fait un sketch « le 22 à Asnières ».
- un référencement par commune ayant moins de 1 000 lignes
- un référencement par central pour les communes de plus de 1000 lignes.

Dans les années 1950 à 1960, le téléphone passe sur une base de chiffres :
- l’indicatif 1 pour la région parisienne, suivi d’un numéro à 7 chiffres liés aux anciens noms de centraux
- un indicatif à deux chiffres pour chaque autre département, suivi d’un numéro à 6 chiffres

Dans les années 1970, suite à des pénuries locales le plan évolue :
- l’indicatif 1 est subdivisé en 1, 3, et 6 pour les appels depuis la province.
- En région parisienne, il suffit de composer les 7 chiffres
- En région lyonnaire, indicatif 7 + 7 chiffres
- Dans le bassin de Metz-Nancy, indicatif 8 + 7 chiffres

On supprime l’indicatif interurbain 15 à la fin des années 70 pour créer un numéro unique pour les urgences médicales (SAMU). Puis dans les années 1980, le modèle de la police (17), les pompiers (18).

Le 25 octobre 1985, la pénurie nationale nécessite un remaniement :
- deux zones, région parisienne et France, avec numéros à 8 chiffres.
- en région parisienne, on ajoute un 4 devant les anciens numéros avec indicatif 1
- les numéros avec indicatif 3 et 6 l’intégre devant le numéro initial
- En province, les numéros intègrent les anciens indicatifs départementaux :
soit 16 + 8 chiffres pour les appels vers le reste du territoire depuis Paris
soit 16 1 + 8 chiffres pour les appels vers Paris depuis le reste du territoire.

Categories: Economie, Jour après jour, Pub

Leave a Reply


Partenaires